Conseil Supérieur des Programmes : le SNALC au RV

samedi 13 avril 2019
par  Sébastien LECOURTIER

Conseil Supérieur des Programmes

Le SNALC au rendez-vous

Le processus de modification des programmes suit son cours. C’est au tour de ceux de la Terminale d’être « en chantier » selon l’expression de Souad AYADA, présidente du CSP.

Les réunions de présentation par les Groupes d’Experts, en présence du CSP, des organisations syndicales et des associations disciplinaires viennent de se terminer et ont donné lieu à des débats souvent constructifs.

Le SNALC n’a pas manqué d’être critique sur certains embryons de projets, mais aussi force de proposition pour rendre les rendre plus conformes aux attentes des enseignants.

Accompagné par des associations disciplinaires, le SNALC a demandé l’introduction d’auteurs en SES, le retour de la conscience et du travail (voir par ailleurs) en philosophie... Notre syndicat a tenu à maintenir son cap : tout en restant clairement opposé à la Réforme, il a analysé chaque projet avec un regard objectif.

Mais le processus d’élaboration n’est pas terminé. Les Groupes d’Experts vont poursuivre leur travail jusqu’au 6 mai : date de la restitution des travaux au Conseil Supérieur des Programmes qui les amendera et les votera le 15 mai.

Les projets seront ensuite mis en ligne du 20 mai au 9 juin et la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire prendra la main sur le dossier pour ouvrir des concertations et consultations. Le SNALC n’est pas dupe en ce qui concerne les consultations en ligne. Nous attendons en effet encore le détail des résultats de celle qui porta sur les programmes de seconde et de première. C’est pourquoi nous participerons activement aux groupes de travail que la DGESCO réunira et qui sont de vrais temps d’échange.

Enfin, les projets de programmes seront présentés en commission spécialisée pour être votés au Conseil Supérieur des Programmes vers mi-juillet.

Durant toutes les étapes du processus, le SNALC sera là. Loin de mettre en ligne des projets pour agiter les foules, nous mettons en ligne sur notre site ces embryons de projets afin que nos adhérents aient la possibilité de nous faire part de leurs réactions, propositions de modifications.

N’hésitez donc pas à consulter les projets que nous mettons en ligne et à nous contacter : pedagogie@snalc.fr

Projets de programmes de Terminale
Le processus d’élaboration des programmes n’en est encore qu’à son premier stade. Pour l’heure, le Conseil Supérieur des Programmes ne s’est pas encore prononcé sur les embryons de projets que les groupes d’experts travaillent encore. Ils sont tous basés sur une hypothèse de vingt-sept semaines de cours.

Nous publions ici ces avant-projets afin que nos adhérents puissent faire entendre leur voix. Le CSP s’est dit preneur de propositions. Nous n’hésiterons pas à leur en apporter.

SVT

THÈME 1 : terre/vie/vivant

ch.1 : génétique et évolution (génotypes, divisions cellulaires et diversité génétique). On regarde les individus puis les populations. Un peu de génétique « classique » (mendélienne). Évolutions des génomes.

Tout n’est pas génétique : complexification des génomes avec transferts horizontaux (ex : antibiorésistances). Endosymbiose. 6 semaines
Symbioses non obligatoires, transmissions culturelles (existaient déjà, réactualisation).

ch.2 : Mesure du temps en géologie (chronologie relative et absolue). Réinvestit des éléments de physique de 1ère. Géologie historique : ex. à partir de la carte de France (indices de son histoire géologique). Resservira sur l’enseignement scientifique (aspect climatique). 3 semaines

THÈME 2 : enjeux planétaires contemporains

ch.1 : de la plante à la plante domestiquée. Question de nourrir l’humanité. En écho avec l’ES (où est traitée la photosynthèse). Hésitations sur le degré de l’énergétique sur lequel on va.

Spécificités de la plante domestiquée (jusqu’aux nouvelles variétés, cultures…). Domestication réciproque. 4 semaines

ch.2  : les climats de la Terre : comprendre le passé pour agir aujourd’hui et demain. Constats et dispositifs. Atténuation, adaptation. On passe d’un enseignement à une « éducation à ». 3 semaines

THÈME 3 : Corps humain et santé

ch. unique : système nerveux. Pas uniquement physiologique. Aller assez loin sur les notions de stress : interroger les traitements médicaux. Retour sur la cellule musculaire comme cellule spécialisée (spirale prog. De 2nde). ATP, première approche des mécaniques énergétiques cellulaires (pas la chaîne respiratoire). Glycémie et régulation. Adaptabilité de l’organisme (adaptations aux perturbations de l’environnement).

Partie assez nouvelle, donc travail avec des experts en dehors du GEP. Demandera de la formation continue. 8 semaines

Histoire-Géographie

Géographie

I. Hiérarchie territoriale, tension et coopération au sein de la mondialisation

Organisations supranationales, regroupements régionaux, réseaux (ONG).
Voir la France au sein de cette question

II. Un vecteur essentiel de la mondialisation : les mers et océans

Comment fonctionnent les flux ? Les fonctions de chaque acteur dans la mondialisation.
Enjeux que cela représente en termes d’appropriation des mers et des océans ou de libre circulation
La France comme 2ème zone économique

III. L’UE dans la mondialisation

L’UE et non l’Europe car plus de géographie régionale à l’Université (donc, plus de biblio pertinente)
Espace d’intégration avec des politiques qui visent la cohésion et la compétitivité
France : dynamique transfrontalière

IV. La France et ses régions dans l’UE et dans la mondialisation

Politiques territoriales intrinsèques au pays / induites par l’UE

Histoire

I. Crise de 1929 : unité d’une période qui assemble les années 30 et la seconde GM

Déséquilibres et mutations de 29 / abord des phénomènes totalitaires en mettant en avant la dimension de projets totalitaires et projets géopolitiques débouchant sur la 2nde GM

II. La guerre froide et la décolonisation

Montrer l’interaction entre les deux notamment à travers les points de passage et d’ouverture (Indochine et Vietnam)
Positionnement des décolonisés au sein de la guerre froide
Voir comment la Guerre Froide et la décolonisation se passent en France. Cela permet d’aborder un point de passage et d’ouverture qui est important : la guerre d’Algérie.
(les deux premiers thèmes auront plus de temps)

III. Rupture des années 70 et 80

Casser un peu le bloc Guerre Froide  89.
Questions de transformations politiques (basculement de la Chine, vague d’expansion démocratique, Europe de l’Est et proche et Moyen-Orient), économique (question du chômage, de la réforme de l’état providence)
On commence à avoir du recul et puissance explicative sur l’époque que nous vivons.

IV. Depuis 1990, un monde en question

Nouveaux rapports de puissance et enjeux mondiaux. On est délivré de l’examen. Donc, plus libre.
Jeu d’échelle : monde, Europe, France
(Droits nouveaux, intégration)
(Situation de l’UE, élargissement..., échec de 2005)
(Enjeux mondiaux, nouvelles conflictualités, 11 septembre, conflit en Ex-Yougoslavie)

HGGSP

I. Etat et inégalités dans le monde

Aspects historiques et spatiaux de ces inégalités. Question de l’appropriation de l’espace publique homme / femme. Comment les acteurs agissent contre ces inégalités.
Objet conclusif : santé et inégalités dans le monde.

II. Liens (interdépendances et interconnexion dans le monde)

Diaspora / conséquences géopolitiques des interconnexions
Le cyberespace

III. Lieux des nouveaux enjeux de conquête

L’espace et les océans
Nouveaux acteurs de l’espace après la guerre URSS / USA
Les enjeux de la mer et de l’espace au niveau géopo
Objet conclusif : La Chine

IV. Faire la guerre / faire la paix

Défi / réponse sans préjuger des réponses.
Un axe sur la guerre : dimension politique (Clausewitz + cela marche-t-il encore dans les nouveaux types de guerre)
Un axe sur la paix : le défi de la construction de la paix (traités de 1648 : faire la paix par les traités / Actions multilatérales
-> Objet conclusif : Moyen-Orient (tentatives régulières)

I. Enjeux de mémoire face aux crimes de masse (génocides)

Ce que font les instances internationales
Thème de la mémoire et des mémoires
Un axe sur le combat pour la mémoire
Un axe sur surmonter les violences de masse (droit de la guerre / grands procès)
Objet conclusif : La SHOAH
Comment les disciplines et les sociétés s’emparent de la mémoire

II. Transformations des milieux

Conséquences des changements climatiques + accords
Aspects et motivation derrière la logique de protection des sites dits de Nature
L’environnement en débat : nourrir les hommes (Malthus)
Débat sur l’anthropocène : en faisons-nous partie
Objet conclusif : la pêche

EMC : La, les démocraties

1 : Fondements et expériences de la démocratie

Profs peuvent choisir deux questions parmi les 10 ou 11 proposées :
2 blocs de questions.

- Principes constitutifs de la démocratie
Modèles antiques (rome / athènes) résonnances contemporaines
Peuple souverain
La république hier et aujourd’hui
Démocratie, totalitarismes au 20ème
Etat de droit au 20ème

- Mutations contemporaines de la démocratie
Transitions démocratiques
Europe comme espace démocratique ou posant problème
Modalités de protection des démocraties
Comment meurent les démocraties ? Notion de tyrannie douce.

Notions à acquérir / points d’ancrage : tyrannie / totalitarisme, état de droit / état de police, parlementaire / présidentielle
Objets possibles d’enseignements pour permettre de trouver des ressources : Démocratie athénienne, république romaine, conseil national de la résistance, préambule des constitutions

2 : Repenser et faire vivre la démocratie (fragilités intrinsèques, contemporaines, moyens de l’enraciner dans notre époque)

Réalité fragile, modèle en débat -> un avenir à construire. Démocratie, toujours contrainte de se réinventer ->

Deux grands points :

- Problèmes contemporains de la démocratie

Populisme et recul de la démocratie / Démocratie à l’épreuve des guerres et des violences / Lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la discrimination / agir contre les crimes de guerre
Le droit des minorités dans notre démocratie contemporaine

- Modes d’actions qui permettraient de la conforter

Principes (Montesquieu) : vertu, justice, exemplarité
Démocratie en milieu scolaire, dynamique propre de l’école
Artistes et chercheurs en résidence dans les lycées (articuler art et citoyenneté)
Théâtre, art et spectacle citoyen
Démocratie à l’heure des réseaux sociaux.
Lien entre république et solidarité. Une république laïque est d’autant plus laïque qu’elle est sociale.
Notions : identité, citoyenneté, droit à la différence, libéraux et communautariens
Objets d’enseignements possibles : théâtre citoyen, utopie, dystopie, mobilisations, ONG et droits de l’homme
Possibilité d’extraire deux ou trois thèmes dans l’année pour organiser cet enseignement.
Les engagements politiques : militantisme dans les partis + syndical + remarque sur les nouvelles pratiques démocratiques avec des tentatives de nouvelles pratiques démocratiques.

Philosophie

5 prescriptions : examine ses idées, circonscrit les questions, confronte les différents points de vue avant d’y apporter une solution appropriée, justifie et mobilise.
Les champs deviennent des perspectives de travail : Métaphysique / Epistémologie / Morale et politique / Anthropologie

Voie générale

Métaphysique : le corps et l’esprit / le Désir / L’existence et le temps / L’idée de Dieu
Epistémologie : Langage / Raison et vérité / Sciences et expérience (y compris étude d’un concept scientifique pris au choix dans les sciences de la matière et du vivant / La technique
Morale et politique : La liberté / L’état, le droit, la société / La justice / La responsabilité
Anthropologie : Nature, culture / L’art / La religion / l’histoire.

Voie technologique :

Métaphysique : le corps et l’esprit / La raison et la vérité
Epistémologie Sciences et technique
Morale et politique : L’état / La justice / La liberté
Anthropologie : La nature et la culture / L’art / La religion

Sciences Economiques et Sociales

Economie : 5 thèmes

- Quels sont les sources d’une croissance économique soutenable ?

Compréhension des sources de la croissance / piw / progrès tech / inégalités de revenu / limites écologiques / politiques publiques pour favoriser une croissance soutenable

- Quels sont les fondements du commerce international et de l’internationalisation de la prod ?

Avantages comparatifs / Commerce intrabranche / Déterminants de la productivité des firmes / Internationalisation de la chaîne de valeurs / Effets induits : inégalités entre et intra pays

- Comment lutter contre le chômage ?

Définition chômage et sous-emploi + indicateurs / Eléments explicatifs : structurels, asymétrie informations / effet des politiques sur le chômage / Résultante des fluctuations économiques

-> Politiques mises en œuvre

- Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

Caractéristiques des grandes crises / mécanismes / canaux de transmission à l’éco réelle / Instruments de régulation

- Quelles politiques éco dans le cadre européen ?

Repérer les caractéristiques de l’intégration euro / effets marché unique sur la croissance / Attention sur les objectifs les limites de la politique euro de la croissance / Politiques monétaires et budgétaires dans la zone euro / gestion des asymétries.

Sociologie / Science politique : 5 thèmes

- La structure sociale (classes, nomenclatures, archi d’une société...)
- Education et mobilité sociale (mesure, évolution et déterminant / Education)
- Le travail (vision des sociologues)
- Les mondes urbains / transformation de l’urbanisation spatiale et territoriale
- Démocratie / engagement et actions collective
s

Regards croisés

- Inégalités et justice sociale
- Action publique (légitimité, évaluation...)

Langues, Littératures et Cultures Etrangères

Pour chaque langue concernée, 3 thèmes sont à aborder. Deux œuvres sont renouvelées tous les deux ans.

Allemand

1) Le voyage : circulation des hommes et des idées
2) Formes et fondements des liens et des espages germanophones
3) L’espace germanophone et ses mythologies

Anglais

La démarche actionnelle et la pédagogie de projet sont au cœur de la spécialité
Le niveau B2 est attendu dans toutes les activités. C1 peut être attendu dans les activités de réception.
1) Art et débats d’idées
2) Expressions et construction de soi
3) Voyages, territoires, frontières

Espagnol

1) Représentations culturelles : entre imaginaire et réalité
2) Domination et soumission
3) Perspective et création aujourd’hui

Italien

1) Voyages
2) Art du contraste
3) Laboratorio Italiano

Langues et Cultures de l’Antiquité

Il n’y a eu qu’une seule journée plénière de réflexion, 3 jours attendent dans les toutes prochaines semaines, on en est au début de l’élaboration des programmes de terminale. La réunion permet au Groupe d’Experts d’entendre et d’affiner son projet.

Le principe des programmes des trois années est la notion d’Humanisme au sens large.

En classe de 2nde, on pose un questionnement sur l’Homme, ce qui fait le propre de l’Homme, comment devenir pleinement humain :

-1e : L’individu en société, la cité, le politique et le Sacré, l’individu dans ses relations publiques et privées.
-Terminale : élargissement de l’approche humaniste aux interrogations scientifiques, philosophiques et religieuses, en lien avec le programme de philosophie. On se situe dans la droite ligne des 2 années précédentes.

Il s’agit d’une confrontation voulue entre les mondes anciens et le monde moderne au sens large, surtout contemporain. Il ne s’agit pas de proposer une réflexion sur la réception de l’Antiquité (qui reviendra peut-être dans 10 ou 15 ans).

La langue reste au coeur des préoccupations. On parle de pratiques de la traduction et pas seulement de la version. Elle est là dans le programme des renonçants et sera là aussi dans l’évaluation des Terminales. On privilégie la multiplicité des exercices de traduction.

Le travail sur les programmes est étroitement corrélé à l’élaboration de l’épreuve terminale : celle-ci doit à la fois être exigeante pour correspondre à ce qu’on attend d’une spécialité, et ne pas rebuter les élèves pour les inciter à prendre la spécialité. Une réflexion importante est menée par le groupe du CSP.

Enseignement Scientifique

1) Climat et société

Atmosphère terrestre et vie / Atmosphère et climat

2) Avenir des énergies

Stockage et flux d’énergie / Combustibles fossiles / Energie électrique : production, optimisation du transport (Théorie des Graphes) / Induction et effet photoélectrique / Echelle de temps

3) Histoire du vivant

Biodiversité / Evolution biologique, modélisation et probabilité / recherche heuristique des mécanismes évolutifs
L’évolution comme grille de lecture du monde / Agriculture, pesticides et résistance / Evolution humaine / démographie

Physique-Chimie


La structure des programmes est la même qu’en première et s’appuie aussi sur l’enseignement scientifique.
L’ECE est maintenue.

– Mesures et incertitudes : incertitudes composées (formule donnée)
– Matière : Cinétique et thermodynamique :

spectrophotométrie, conductivité, pHmétrie
Cinétique chimique, décroissance radioactive (équation différentielle du 1er ordre),
Thermodynamique : constante d’équilibre, quotient réactionnel, critère d’évolution spontanée d’un système chimique
Stratégies du chimiste : piles et accumulateurs, titrages les plus précis possibles

– Mouvement et interaction
2e loi de Newton : mouvement dans le champ de pesanteur, électrique, de gravitation.
Dynamique des fluides, Bernoulli...

– Energie : Conversion et transport
Modèle du gaz parfait
1er principe thermodynamique
Étude de T au contact d’un thermostat (équation différentielle du 1er ordre)

– Ondes et signaux
Propriétés caractéristiques dont diffraction et interférences, effet Doppler
Image miroir plan, lunette astronomique à 2 lentilles convergentes
Aspect corpusculaire de la lumière, effet photoélectrique
Comportement capacitif : circuit RC en régimes transitoire et stationnaire (équation différentielle du 1er ordre),

NSI

I. Histoire de l’informatique

Rubrique transversale qui se décline au fil des autres rubriques.

II. Structures de données

En première on avait les deux pratiques de représentation de données.
Ici : Interface, implémentation, structures de données abstraites. Définir ce qui crée une structure de données.
Pas jusqu’au polymorphisme.

III. Bases de données

En première on avait traitement de données en tables (plutôt Python)
On arrive au modèle relationnel. Bases de données et systèmes de gestion des bases de données. Questions de persistance, efficacité de traitement, sécurisation.
Comprendre les enjeux.
Langage SQL, intégration des mises à jour.
L’interface web en première n’est pas prolongée.

IV. Architecture... et systèmes de réseaux

Composants sur un système sur puce. Gestion des processus et des ressources. Interblocages. Protocoles de routage
Sécurisation des communications
Chiffrements symétriques et asymétriques. On peut se contenter d’une présentation débranchée.

V. Langages et programmation

Questions de sûreté / débogage.
Récursivité.
3 paradigmes impératifs fonctionnel et objet  styles de programmation différents.
Mise au point des programmes
Calculabilité et décidabilité.
Montrer qu’il existe des problèmes indécidables. (relié à la notion d’histoire)

VI. Algorithmique

Structures naturellement récursives / Introduction des graphes / méthode diviser pour régner
Graphes / Arbres : parcours, cycles et recherche d’un chemin (exemple de projet : recherche d’itinéraire sur une carte avec l’algorithme en étoile)
Algorithmes sur le texte / Algorithme de Boyer-Moore (coût d’exécution parfois sous-linéaire)

Mathématiques

Spécialité : Les parties sont les mêmes qu’en première.

- Analyse → suite, limites, continuités, calcul intégral, un peu de calcul différentiel… renforcement de certains points un peu faibles actuellement (composition des fonctions, intégration par parties)
- Probabilités et statistiques → schéma de Bernoulli, Bienaymé-Tchebitchev…
- Algèbre → récurrence, dénombrement (plus pointu qu’actuellement : coefficients binomiaux)
- Géométrie → préparation à l’algèbre linéaire (à discuter), géométrie dans l’espace.

Des questions restent en suspens :

Concernant les systèmes linéaires, il n’est pas certain qu’ils soient abordés en tant que tels.
Aborde-t-on un peu de pivot ou s’arrête-t-on avant ?
Met-on ou non les complexes dans la spécialité ? Il est possible de voir les bases en spécialité et le reste dans l’option maths expertes ?
Pour le moment, pas de complexes dans le programme de spécialité.
En suspens également : lois à densité.

Maths expertes : 3 grands chapitres

- arithmétique (Le programme sera plus « musclé » que celui de la spécialité actuelle
- Nombres complexes, application à la géométrie et à l’algèbre, polynômes
- Graphes et matrices

Maths complémentaires :

Le souhait du groupe d’experts est de parvenir à un programme « plus souple ».
Il s’agit de travailler des éléments du programme de spécialité mais sous une forme restreinte et de s’intéresser à des éléments pouvant faire sens avec d’autres disciplines.
Globalement, le programme sera une extraction de la spécialité en analyse ainsi qu’en probabilités/statistiques.

En analyse, on abordera :
suites numériques (suites, séries), continuité, intervalle, dérivation, tableaux de variations. Intégrales et primitives. Fonctions convexes (à discuter).
Les exigences techniques seront plus faibles.

Probabilités : Bernoulli, etc.

Pas de nouveautés en algorithmiques. Il y aura des algorithmes dans les diverses parties.

Essentiel de la discussion sur l’architecture, l’offre réelle des options et les nombres complexes.


Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 25 juillet 2019

Publication

1094 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
6 Sites Web
1275 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
17 hier
163388 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté