LES PROFESSEURS SONT MAL PAYÉS

jeudi 12 septembre 2019
par  Sébastien LECOURTIER

LES PROFESSEURS SONT MAL PAYÉS


Le SNALC observe qu’au moment même où l’on commence enfin à faire publiquement le constat que les enseignants français sont extrêmement mal payés par rapport à leur niveau de qualification et aux autres agents de la fonction publique, ce qui fera d’eux les grands perdants de la réforme des retraites telle que la conçoit Jean-Paul Delevoye, quelques médias font feu de tout bois pour continuer à prétendre, au mépris des statistiques et des faits, que ce sont en réalité des nantis.

Le SNALC rappelle donc les faits, puisqu’il le faut :


  • Les enseignants français perçoivent un salaire de 25.8% inférieur aux autres agents de catégorie A de la fonction publique, soit près de 1 000 € de moins par mois.

  • La part des primes dans le salaire brut total est en moyenne de 30% pour les agents de catégorie A hors-enseignants, tandis qu’elle est d’environ 10% pour les enseignants – en incluant leurs heures supplémentaires !

  • Le salaire statutaire des enseignants français est très largement inférieur à celui de la moyenne des enseignants de l’OCDE, quel que soit le niveau où ils enseignent et quelle que soit leur ancienneté.

  • Les enseignants français effectuent davantage d’heures de cours et ont davantage d’élèves par classe que la moyenne des enseignants de l’OCDE.

  • Le coût salarial annuel des enseignants par élève et la part qu’il représente dans le PIB restent très inférieurs en France à la moyenne des pays de l’OCDE.


Le SNALC en profite pour réitérer son appel à une ouverture immédiate de négociations salariales avec le gouvernement pour compenser la perte de pouvoir d’achat que subissent depuis des décennies les enseignants français, et pour aboutir à une remise à niveau de leurs rémunérations en lien avec leurs qualifications. Il est désormais nécessaire de commencer dès maintenant à y travailler : le SNALC tiendra ses propositions prêtes. En attendant, nos professeurs pourront toujours envoyer leur fiche de paie aux médias qui relaient sans honte des mensonges, alors que beaucoup d’autres ont pris le temps de lire correctement les rapports et de poser les bons constats.
Enfin, le SNALC invite tout un chacun à s’intéresser à la crise du recrutement des enseignants en France et au niveau de formation des élèves, que l’OCDE met d’ailleurs directement en corrélation avec le niveau de rémunération des enseignants.


Paris, 12 septembre 2019
Anne MUGNIER, membre du Bureau national du SNALC


Contact : Jean-Rémi GIRARD, président du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr

Sources :
- Rapport annuel 2018 sur l’Etat de la fonction publique : https://www.fonction-publique.gouv.fr/rapport-annuel
- INSEE, Les salaires dans la fonction publique de l’Etat en 2017 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4182122
- OCDE, Regard sur l’éducation 2018 et 2019 : https://www.oecd-ilibrary.org/fr/education/regards-sur-l-education-2019_6bcf6dc9-fr
- Retraites, rapport Delevoye : https://www.reforme-retraite.gouv.fr/

VERSION IMPRIMABLE

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 15 novembre 2019

Publication

1182 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
6 Sites Web
1299 Auteurs

Visites

52 aujourd’hui
58 hier
168891 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés