REVALORISATION DES ENSEIGNANTS : LE SNALC PREND SES RESPONSABILITÉS

jeudi 16 janvier 2020
par  Sébastien LECOURTIER

REVALORISATION DES ENSEIGNANTS :

LE SNALC PREND SES RESPONSABILITÉS


Le SNALC a été reçu hier, mercredi 15 janvier, par le ministre de l’Éducation nationale.
Ce dernier a présenté un agenda de négociations, notamment dans l’optique de revaloriser les enseignants, CPE et PsyEN. Cela va de pair avec d’autres chantiers, dont nous avons bien dit que certains nous semblaient inappropriés.

Le SNALC défend depuis le début une augmentation des salaires indépendante d’une éventuelle réforme des retraites, et que les collègues méritent. Il a rappelé au ministre ses revendications :


  • la garantie d’une revalorisation pour tous de la part fixe du traitement et ce, sans contreparties ;

  • le chiffrage rapide et précis de la garantie inscrite dans l’avant-projet de loi concernant le maintien des pensions des enseignants ;

  • la garantie que le contenu du projet de loi de programmation sera connu avant un éventuel vote sur la réforme des retraites ;

  • la prise en compte de l’ensemble des agents du ministère, au-delà des seuls enseignants, CPE et PsyEN.


Le SNALC, syndicat représentatif, continuera toujours de porter la parole des personnels qui, par une grève longue et massive, ont montré leur exaspération, leur détermination et leur manque de confiance face aux discours et aux promesses orales. Le ministère doit ouvrir les yeux : nos prises de positions correspondent complètement à l’état d’esprit de nos collègues.

Le SNALC, syndicat responsable, ne peut laisser s’appauvrir davantage une profession déjà paupérisée en l’engageant dans un mouvement de grève sans fin.

C’est pourquoi, par un vote de son Bureau national, le SNALC suspend pour le moment son appel à la grève, afin de laisser une chance à la négociation sur nos rémunérations. Il participera à l’ensemble des discussions et jugera des intentions du ministère uniquement à partir d’engagements écrits et chiffrés. Il ne signera aucun chèque en blanc : le contenu de la loi de programmation devra impérativement être connu avant un éventuel vote final sur la réforme des retraites.

Le SNALC continue de déposer un préavis couvrant les actions locales et légales jusqu’aux prochaines vacances scolaires, couvrant ainsi également les actions menées contre la première session des E3C.

Enfin, le SNALC connaît la puissance des symboles et invite les collègues à stopper les actions où ces derniers jettent des livres.

Paris, le 16 janvier 2020

contact : Jean-Rémi GIRARD, Président du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr


Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 27 mars 2020

Publication

1365 Articles
Aucun album photo
6 Brèves
6 Sites Web
1946 Auteurs

Visites

50 aujourd’hui
30 hier
196786 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés