CLIMAT SCOLAIRE ET ÉQUIPES MOBILES DE SÉCURITÉ

samedi 22 février 2020
par  Sébastien LECOURTIER

CLIMAT SCOLAIRE


ET ÉQUIPES MOBILES DE SÉCURITÉ

©SNALC

Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1438,
Par Patricia SCHEID, , responsable CPE SNALC
20 février 2020

Les académies sont dotées du dispositif EMS depuis 2009. Ces équipes mobiles de sécurité sont pilotées par un conseiller sécurité sous l’autorité du recteur.


ELLES ONT 3 MISSIONS :

Sécurisation : protection des personnes dans et aux abords immédiats des EPLE, aide à la réalisation d’un diagnostic « sécurité ».
Accompagnement  : diagnostic du climat scolaire, aide et conseil auprès des équipes dans les EPLE, accompagnement des victimes, médiation auprès des élèves perturbateurs.
Mission de prévention et de formation, via le Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (CESC), sur des thèmes tels que le harcèlement, les violences, les incivilités, les jeux dangereux. La formation et la sensibilisation se font auprès des adultes de l’EPLE (« café des parents »).

Les EMS travaillent en lien avec les référents Police- Gendarmerie, le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) et les associations locales, mais les pratiques et partenariats peuvent changer selon les académies.

Les équipes sont constituées d’agents qualifiés dans le domaine de la sécurité et d’agents spécialisés dans l’encadrement et la médiation entre les jeunes.

Les EMS interviennent lorsqu’un chef d’établissement en fait la demande par le biais d’une saisine soumise au conseiller « sécurité » du rectorat. Le recteur donne ensuite son accord. Les actions menées restent sous la responsabilité du chef de l’EPLE.

Les CPE lancent souvent l’alerte lors de troubles dans l’établissement et aux abords. Ils ne peuvent que solliciter cette démarche. Le chef d’établissement fait appel au référent police ou bien à la police municipale lors de sorties pressenties comme « agitées ».

Les EMS semblent victimes de leur succès et au vu de leur faible effectif (22 agents pour l’académie de Normandie par exemple), leurs interventions se limitent à quelques actions, ce que le SNALC déplore. Le SNALC demande plus de moyens pour pérenniser un climat scolaire serein et mener des actions sur le long terme dans tous les EPLE.

Transmettez-nous vos témoignages et expériences avec les EMS.

Nous restons à votre écoute : cpe@snalc.fr