Pandémie : le SNALC exige qu’on respecte la sécurité des personnels

samedi 14 mars 2020
par  Sébastien LECOURTIER




info@snalc.fr - www.snalc.fr - @SNALC_national

Pandémie
et fermeture des écoles et établissements

Information suite à la réunion du 13 mars
au ministère de l’Education nationale


Ce compte rendu comporte, de manière synthétique, l’ensemble des informations utiles. Nous vous invitons à consulter la page dédiée sur le site national du SNALC, où vous trouverez, notamment dans la foire aux questions (FAQ) du ministère, actuellement en cours de mise à jour, des informations et des réponses à la plupart de vos questions.


Face à l’afflux de témoignages de nombreuses consignes hiérarchiques à visée injonctive pour que les personnels (notamment enseignants) soient présents dans les établissements, le SNALC a réclamé un message national clair et assumé, reprenant les propos tenus lors de la réunion de ce jour, et adressé avant lundi aux personnels concernés, et non uniquement aux chaînes hiérarchiques.


Nous mettrons ces informations à jour sur notre page dédiée sur le site du SNALC.



Situation générale

Les écoles, collèges, lycées et universités sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Il est probable (sans certitude) que ce soit jusqu’aux vacances de Pâques.

Ce n’est pas une fermeture complète : ils ne doivent pas accueillir de public. Néanmoins, les personnels peuvent, et, dans certains cas (voir plus bas) doivent être présents.

Que faire lundi 16 mars ?

Réponse de la secrétaire générale du Ministère.

" Il faut privilégier au maximum le télétravail quand il est possible. On ne va pas demander aux AESH, AED, enseignants de venir lundi.

On considère que ne viennent lundi que les personnels nécessaires à la continuité administrative de l’établissement : équipe de direction réduite, adjoint gestionnaire.

Les équipes de direction et de vie scolaire doivent être pour partie présentes, pour partie joignables afin de renseigner les familles."

Directives du SNALC


Les personnels peuvent se rendre dans leur école ou établissement s’ils le souhaitent (pour récupérer des affaires, échanger avec la direction sur la continuité pédagogique…).

Mais, du fait que le président de la République a demandé de limiter les déplacements au strict nécessaire et au vu des questions de sécurité pour les personnels, les réunions pédagogiques prévues dans certains établissements ne doivent pas se tenir ! C’est DANGEREUX.


Le SNALC s’appuie donc sur les éléments fournis par le ministère pour inviter les personnels non nécessaires à la continuité administrative (dont les enseignants) à ne pas se déplacer. La continuité pédagogique doit s’organiser à distance, à l’aide de mails, éventuellement de coups de fil, pourquoi pas d’audio ou de visioconférences si cela est possible.


Le SNALC rappelle que nous vivons collectivement une pandémie, et qu’il défendra avant toute chose la sécurité des personnels.

Continuité administrative

Elle doit être assurée par des personnels de direction et les personnels administratifs nécessaires.

Continuité pédagogique

Des instructions ont été envoyées aux chefs d’établissement et aux directeurs d’école, afin notamment de permettre l’accès à la plate-forme mise en place par le CNED. Une communication-type a été élaborée pour les parents.

Directives du SNALC


Les personnels (sauf ceux en ASA ou en arrêt) sont en position d’activité. Ils doivent donc proposer ce qu’ils peuvent, en utilisant les moyens qui leurs semblent les plus pratiques. La liberté pédagogique continue de s’appliquer.

Pour le SNALC, il n’y a pas à respecter l’emploi du temps habituel (citation du ministre :

« Il est évident que les horaires de télétravail ne sont pas exactement les mêmes que les horaires en présentiel. » ), mais on doit être en mesure de prouver que l’on travaille. Il est bien évident que certains enseignements et certaines disciplines posent davantage de problèmes.


Le SNALC a redit qu’il ne fallait pas attendre de cette continuité pédagogique la même chose que d’un enseignement en présence. Faites ce que vous pouvez, sans passer vos nuits à fabriquer des documents. N’hésitez pas à recourir au manuel, s’il existe.


La norme est le télétravail : il faut refuser toute demande de rester dans l’établissement pour y accomplir vos obligations règlementaires. Ça ne vous interdit pas d’être dans une salle de classe pour y faire du télétravail, si vous le souhaitez.

Cas des DROM

Cette fermeture concerne la France métropolitaine et la Corse. Pour les DROM, cela sera décidé au cas par cas, après échanges entres recteurs, Agence Régionale de la Santé et préfets.

Exception à la fermeture

Les enfants des personnels soignants (notamment des hôpitaux, mais pas ceux de l’EN, sauf réquisition à venir) doivent être accueillis dans leur école ou collège habituel (pas en lycée).

Internats

Les internats devront rester ouverts dans la mesure où ils accueillent des élèves ne pouvant rejoindre leur domicile.

Instances(conseils de classe, conseils d’école, etc.)

Le principe est qu’elles se tiennent, si possible à l’aide de moyens de communication à distance.

Pas de directives sur les représentants parents et élèves en conseil de classe, mais il paraît impossible de les accueillir dans l’établissement (en revanche, ils peuvent participer à distance).

Concours et examens

Le principe est qu’ils sont maintenus, dans des conditions permettant la sécurité des candidats. Les concours n’entrent pas dans l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes.

Formation continue (GRETA)

Elle fonctionne, en privilégiant au maximum l’enseignement à distance. Les GRETA n’ont pas vocation à être fermés.

Enseignement professionnel

Les stages en entreprise ont vocation à se poursuivre, sauf ceux qui se déroulent dans des lieux interdits aux mineurs.

Réunion ministérielles, académiques, départementales…

Le principe est le maintien.

Rémunération

Le principe est celui d’une garantie de la rémunération (incluant visiblement HSA ou ISOE part mobile). En cas de soucis, il convient de faire remonter au rectorat avec copie au SNALC. Pour le moment, pas d’expertise sur les heures de khôlle en CPGE. Une expertise est en cours sur l’intervention des AESH en milieu familial.

Questions sans réponses précises pour le moment

Question des IME, ITEP et structures similaires ; question des formations continues des personnels. Elles ont été transmises par le SNALC à l’écrit.

Les réponses feront l’objet d’une mise à jour sur la page dédiée sur le site du SNALC.

> Communiqué de presse

 du 13 mars 2020

Pandémie :

le SNALC exige qu’on respecte la sécurité des personnels

Le SNALC a écouté les annonces du Président de la république ce jeudi et a participé ce vendredi au point d’étape, en présence du ministre de l’Éducation nationale.

Le SNALC invite tous les collègues ayant des questions à se rendre sur sa page d’information, qui contient tous les liens nécessaires. Il invite à contacter nos sections académiques en cas de question précise, même si nous n’aurons pas toutes les réponses : personne ne les a toutes. Le SNALC a demandé une communication précise de la part du ministère pour chaque catégorie de personnels.

Le SNALC rappelle que nous sommes dans une situation de pandémie, avec injonction à limiter au maximum les déplacements pour freiner la diffusion du virus. Il rappelle que la norme est le télétravail, ce qui a été redit par le ministère.

Le SNALC s’appuie donc sur les éléments fournis par le ministère ce jour pour inviter les personnels non nécessaires à la continuité administrative à ne pas se déplacer lundi prochain, notamment les enseignants, les AED et les AESH. La continuité pédagogique doit s’organiser, et le SNALC y aidera autant que possible. Mais elle doit s’organiser à distance, à l’aide d’e-mails, éventuellement de coups de fil, pourquoi pas d’audio ou de visioconférences si cela est possible. Le SNALC enjoint les personnels à refuser toute réunion pédagogique qui leur serait « imposée » dans leur école ou établissement. C’est DANGEREUX et IRRESPONSABLE.

En revanche, les collègues souhaitant individuellement récupérer des affaires où échanger avec le directeur ou le chef d’établissement peuvent bien entendu le faire, en respectant évidemment les gestes barrières. De même, l’accueil des enfants des personnels soignants dans leur école ou collège ordinaire doit être organisé afin de permettre à notre système de santé de fonctionner le mieux possible.

Contact :
Jean-Rémi GIRARD, président du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr 

Télécharger une version imprimable du communiqué

CORONAVIRUS COVID-19


Informations officielles :

 > site du Ministère

> site du Gouvernement

Documentation sur la continuité pédagogique

("ma classe à la maison")

Circulaire du 13 mars sur la mise en oeuvre de la continuité des apprentissages


Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 5 avril 2020

Publication

1374 Articles
Aucun album photo
6 Brèves
6 Sites Web
1959 Auteurs

Visites

27 aujourd’hui
78 hier
197393 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés