MOUVEMENT SPECIFIQUE DDFPT 2018

jeudi 1er février 2018
par  Sébastien LECOURTIER

MOUVEMENT SPECIFIQUE NATIONAL DDFPT

Groupe de travail DDFPT

Directeur Délégué aux formations professionnelles et technologiques

Le groupe de travail concernant les demandes de mouvements spécifiques des chefs des DDFPT des lycées techniques s’est tenu mercredi 31 janvier 2018. Il a pour but "d’optimiser" le mouvement des DDFPT et d’émettre des propositions qui ne seront officielles que lors des FPMN de mars 2018 ; des changements ou des compléments pourront y être apportés, à la marge certes. Il y avait 236 candidatures et à l’issue du GT il reste des postes vacants, signe d’une désaffection des collègues pour cette lourde fonction dont l’inspection signale des démissions et des retours dans l’enseignement. Malgré tout, des collègues n’ont pas été proposés car très souvent leurs vœux ne correspondent pas aux postes proposés.

On note de plus en plus un nombre conséquent de nominations "croisées" : des certifiés – agrégés sur des postes en Lycées Professionnels et des PLP sur des postes en Lycées Technologiques. Ce qui ne gène pas le SNALC-FGAF puisque les compétences exigées sont identiques et avérées par l’habilitation rectorale délivrée qui est unique. La tenue de deux GT différents complique la tache de l’inspection, de la DGRH et des syndicats. Le SNALC s’est prononcé pour la tenue à l’avenir d’un seul GT commun aux deux corps : un GT unique des DDFPT. Ceci éviterait des redondances, sources d’erreur et de difficultés de gestion au détriment de tous les collègues candidats. Juridiquement, il suffirait d’un décret pris par la DGRH pour instaurer un GT unique qui simplifierait le travail de tous : syndicats, DGRH et inspection générale.

Les critères de l’inspection varient certes selon les catégories (tertiaires, biologiques ou industrielles) mais on peut dégager des points communs suivants. L’habilitation académique - préalable obligatoire à la nomination à la fonction, inscrit à la partie "recrutement " de la circulaire du 4 avril 2011 redéfinissant la fonction est indispensable ; il faut que nos collègues gardent à l’esprit que cette habilitation académique a une durée limitée de trois ans. L’expérience est prise en compte, tant celle des anciens chefs de travaux cherchant une mobilité géographique que celle des faisant-fonction qui sont ainsi parfois stabilisés. L’inspection considère aussi qu’une mobilité géographique ne peut s’obtenir qu’après un exercice durable de la fonction dans un même établissement. En cas d’égalité des candidatures, la faveur sera donnée à celle qui permettra un plus grand nombre de mutations satisfaites par le jeu des chaînes. Les motivations exprimées dans la lettre sont observées avec attention pour les candidats à la fonction mais l’avis de l’inspection locale est prépondérant. A valeur égale, priorité est donnée aux DDFPT titulaires.

Certaines académies ne font pas remonter tous les postes au ministère, même si les cas semblent moins nombreux que les années précédentes. A la rentrée ce sont des personnels recrutés localement, qui sont nommés, situation qui se pérennise parfois plusieurs années. Face à cela l’inspection générale n’a pas de possibilités d’action ; la DGRH fait en effet remarquer en ouverture de chacun des groupes de travail que "les attributions de la commission consistent à travailler sur les postes remontés par les Recteurs qui sont en dernier lieu l’autorité à disposer des moyens humains dans leurs académies.

Dernier conseil, trop souvent oublié, à nos adhérents : faites-nous remonter par courrier postal ou par courriel (gesper@snalc.fr) le double de votre dossier afin que nous puissions intervenir efficacement en commission. Nos questions permettent de modifier parfois le classement des candidatures sur un poste, mais surtout permettent de mettre en mémoire la candidature et d’obtenir un avis de l’inspection sur la perception de votre demande et l’évaluation de vos chances de mutation pour les années à venir. Nous prévenons nos adhérents non proposés des postes restant vacants à l’issue du GT ; il peuvent, le cas échéant, demander à l’inspection d’élargir leurs vœux, et obtenir lors des FPMN une affectation.

Pour les commissaire paritaires nationaux,
Philippe PEYRAT
Responsable des DDFPT lors des mouvements spécifiques nationaux pour le SNALC
contact : gesper@snalc.fr

Agenda

<<

2018

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 16 novembre 2018

Publication

913 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web

Visites

114 aujourd’hui
86 hier
145208 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés